Une mam’s handi comme les autres !

IMG_7973

Ma plus belle fierté sont mes enfants et je suis tellement heureuse de les avoir, ils remplissent mon cœur de maman handi !

Hello les filles,

Comment se passe votre petite semaine ? Avez-vous déjà des plans pour les vacances d’été ? De mon côté tout va très bien, entre mon passage sur la radio Vivre fm et le blog Parisiennejolly qui fait partie des 38 finalistes du concours Talentéo Awards 2022, le mouvement  « women handi 2.0 » est enclenché. Step by step, le blog commence à se faire connaître, c’est JUSTE TROP BON 🤩

Grossesse, service gygy, parentalité and handicap !

Nous sommes des femmes modernes, des compagnes aimantes tout en étant coquines, mais aussi des mam’s handi comme les autres ! Et oui, les « Parisiennejolly’girls », vous avez bien compris, nous allons parler de : Grossesse, service gygy, adaptations, vêtements … Bref en deux mots « maternité & handicap » JE KIFFE CE SUJET !!!!!

La maternité associée au handicap est encore trop peu abordée de manière naturelle dans la vie de tous les jours et sur le plan médical, de ce fait, certaines personnes valides croisant le chemin des mam’s/belle-mères handi sont assez surprises, impressionnées et malheureusement parfois désagréables .

Je vais partager avec vous une petite anecdote qui m’est arrivée avec mon beau-fils (My Crapoteau d’Amour)

Nous rentrions d’une session de sport, tous les deux assis sur mon fauteuil électrique (comme d’hab lol) , en arrivant près de la casa , nous avons croisé une femme habitant dans une autre rue, elle nous dit bonjour, jusque-là tout est normal et là c’est le drame lol…

Elle me sort en totale décontraction :

« ha c’est très bien, vous faites du baby-sitting ! »

« Heu pas du tout, cet enfant est mon beau-fils !!! »

En la regardant, je l’ai senti très interrogative et surprise de me savoir belle mam’s .Je trouve ça assez navrant de voir qu’en 2022, les mentalités face au handicap sont encore bloquées dans les années 2000, voir bien avant !!!

Notre pays manque également de locaux accessibles, ainsi que de professionnels formés aux handicaps dans les services gynécologiques.

A mon avis, afin d’améliorer l’accueil des femmes et futures mamans, il faudrait mettre en place certaines choses :

  • Avoir une bonne connaissance et maîtrise de chaque pathologie par des formations spécialisées
  • Des tables d’examens totalement accessibles
  • Être en face de professionnels sachant écouter et rassurer les patientes
  • Avoir du matériel adapté
  • Mettre en place d’avantage de services SAPPH (parentalité)
  • Inviter des femmes en situation de handicap sur des émissions médicales pour que le sujet ne soit plus tabou.

J’avais envie de pointer du doigt ces deux problématiques, car je trouve très important d’en parler pour faire évoluer les mentalités. En parallèle je vais mettre un zest de modernité en incluant une bonne dose de positivité comme à mon habitude ! Vous allez découvrir le parcours de Malika, une jeune mam’s handi, totalement épanouie !

Malika est une femme de 35 ans, avec une paraplégique depuis qu’elle est petite, à la suite d’un accident. Mais rassurez-vous, ça ne l’empêche absolument pas d’être une femme et mère à part entière. Malika a rencontré son conjoint, Xavier, via un site de rencontre (cupidon d’internet a envoyé sa flèche 😊) et ils sont parents de deux petites crevettes Timéo 3 ans et Mylann 13 mois.

Si on parlait grossesse and handicap ?

💠 Quel sentiment as-tu eu lorsque tu as appris que tu attendais une petite crevette ?

M. L’annonce de mes deux grossesses a été une telle joie avec une grosse dose d’émotion comme vous pouvez l’imaginer !

💠 Comment as-tu vécu tes grossesses avec ton handicap ?

M. J’ai vécu ces moments de bonheurs et de doutes comme n’importe quelle femme ! Ma première grossesse a été assez compliquée, je me posais énormément de questions, j’étais très stressée, je pense qu’une première grossesse est toujours particulière « la peur de l’inconnu ».

Par contre pour mon deuxième baby ce fut un pur bonheur et sans complications, comme quoi chaque grossesse est complètement différente 😉

💠 Quelles étaient tes envies les plus folles au niveau nourriture ?

M. Mes petits pêchers mignons étaient le chocolat et en boisson la Tourtel.

💠 Comment s’est passé ton suivi gygy tout au long de ta grossesse ?

M. Pour ma première grossesse, j’ai eu un suivi de qualité à la Pitié Salpetrière. Les équipes étaient vraiment à l’écoute et m’ont toujours considéré comme une maman lambda. Je peux même citer le SAMU qui m’a pris en charge deux fois, ils ont été juste au top !

Pour ma deuxième grossesse, le suivi s’est fait à Rennes, je suis encore tombé sur une très bonne équipe par contre il y a eu deux petits couacs

  • Devoir se rendre dans deux hôpitaux.
  • Les installations d’osculations n’étaient pas toujours adaptées du coup mon chéri était obligé de me porter.

💠 Quel a été le regard des personne valide sur ta grossesse ?

M. Nous allons être honnête parfois le regard des valides a été compliqué à vivre, il y a eu des remarques du style :

  • Comment peut-on les laisser avoir des enfants !

D’autres personnes avaient des regards très insistants mais heureusement sur notre chemin il y avait également des gens bienveillants qui nous félicitaient en trouvant cette situation juste génial !!!

💠 Lorsque tu étais enceinte as-tu trouver ton bonheur au niveau vestimentaire ?

M. Oui, j’ai trouvé mon bonheur, le coté vestimentaire ne m’as pas posé de problème particulier. Je portais souvent des leggings et des robes de grossesse.

💠 Quels sont tes meilleurs et les moins bons moments pendant cette période ?

M. Les meilleurs moments que j’ai vécu ont été de sentir mes baby bouger , les rendez-vous pour les échographie (des instants forts émouvants), la préparation des chambres. Par contre pour ma part, les moins bons moments était chaque examen de grossesse !

Les premiers pas en tant que Mam's handi !

💠 Et si tu nous racontais tes premiers pas en tant que mam’s handi ?

M. Quand je suis devenue mam’s, il y a eu du stress et cette peur de ne pas y arriver, mais très vite ces angoisses de jeunes parents ont laissé place à de magnifiques moments de complicités. Lorsque nous sommes handi, ça demande beaucoup plus de travail ainsi qu’une sacrée organisation, surtout lorsqu’on a deux enfants !

💠 As-tu été accompagnée par un service spécialisé afin de t’aider au quotidien ?

M. Non je n’ai eu aucun accompagnement par un service.

💠 Quelles adaptation avez-vous effectué pour que tu puisses être la plus autonome possible avec tes petites crevettes ?

M. Pour les adaptations avec mon homme nous avons fait un lit adapté pour mon premier et pour le deuxième nous avons trouvé un lit chez une ancienne nourrisse. Ensuite nous avons pris une table à langer murale et nous avons créé également une baignoire nous-même.

💠 Quelles étaient tes craintes en tant que jeune maman ?

M. Ma crainte première était le jugement des autres, la seconde, la peur de pas y arriver et donner raison à certaines personnes. Mais maintenant je suis une mère à par entière et fière de l’être !

💠 Les personnes valides qui croisent ton chemin sont plutôt critiques ou bienveillantes sur ton statut mam’s handi ?

M. Maintenant les gens sont plutôt bienveillants. J’appréhendais, la rentrée de mon grand mais les mamans m’ont vraiment bien accueils, ça fait vraiment chaud au cœur !

💠 D’après toi que devrait faire le gouvernement français pour que le sujet sur la « parentalité & handicap » rentre dans les mœurs ?

M. Le gouvernement devrait mettre en place une aide pour financer les équipements de puéricultures adaptés aux personnes en situation de handicap.

En parallèle il est vraiment URGENT d’augmenter les heures d’aides humaines (auxiliaires de vie) afin d’aider les mam’s et pap’s handi dans la vie quotidienne. Depuis janvier 2021, la MDPH accorde 1 heure par jour, jusqu’à l’âge de 3 ans et ensuite 30 minutes jusqu’à 6 ans.

Et pour finir dans les médias, associations, hôpitaux … il faut parler d’avantage de ce sujet, déjà pour faire évoluer les mentalité et surtout pour montrer à d’autres personnes handi que la parentalité n’est pas réservée qu’aux gens valides !

💠 Si tu devais donner quelques conseils à une femme handi voulant devenir mère, lesquels seraient-ils ?

M. Si je devais donner des conseils à des futures mamans handi, c’est vraiment de foncer et réaliser votre rêve de maman. Ce sont des enfants extraordinaires, qui s’adaptent tellement vite à nos difficultés, ils ne voient pas le handicap pour eux, c’est juste leur maman !

« Ma plus belle fierté sont mes enfants et je suis tellement heureuse de les avoir, ils remplissent mon cœur de maman handi ! »

Un immense merci à Malika d’avoir accepté de nous raconter un bout de sa vie de maman pour le blog Parisiennejolly. J’espère que cet article vous a touché, comme il m’a vraiment émue en l’écrivant, lorsqu’il s’agit de bébé je suis très fleur bleue lol

Pour conclure cet article en France nous avons d’ énormes progrès à effectuer dans ce domaine, il faut absolument que les pouvoirs publics se réveillent une bonne fois pour toutes, afin que les parents handi soient considérer comme des mam’s et paps’ à part entière

En parallèle nous rencontrons de gorgeous people comme Malika, qui se battent pour avoir la vie dont elles rêvent cela est juste GENIAL !!!

Prenez soin de vous les filles !  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *